Une histoire qui brasse !

Trinquez, partagez !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Quand on parle des origines de la bière, on pense souvent au moyen-âge, époque où les tavernes et les abbayes accueillaient bières, pintes, chopines et amateurs de ce doux breuvage. Et pourtant ! Croyez-le ou non, la bière existe depuis presque aussi longtemps que l’homme sédentaire ! Et après l’eau (logique), il s’agit du breuvage le plus ancien dégusté par l’être humain.

histoire-biere-moine

 

Un petit verre pour l’homme…

La sédentarisation permit à l’homme de développer l’agriculture ; notamment la culture des céréales comme l’orge, le blé, le millet ou l’épeautre. Les Sumériens utilisaient des galettes faites à partir d’orge qu’ils plaçaient dans des jarres en plein soleil. Ce mélange (une sorte de bouillie épaisse) fermentait pour donner ce qu’ils appelaient le pain liquide, véritable don des dieux. C’est en Mésopotamie, le berceau des premières grandes civilisations humaines, que des mentions de breuvage brassé ont été retrouvé. À l’époque, la bière n’était qu’un mélange de céréales et d’eau, parfois aromatisé de miel ou de cannelle. Grâce aux recherches archéologiques, on estime l’apparition de la bière au Vème siècle av. JC (minimum !). Bien avant le vin par exemple.

À travers les âges, la bière a connu beaucoup d’usages notamment en médecine et dans la religion. En Égypte, les femmes pouvaient s’en servir pour soigner des problèmes de peau. Dans la Grèce antique, des médecins tel Hippocrate l’utilisaient pour soigner la fièvre. Plus proche de nous, au Moyen Âge, on la conseillait pour améliorer l’humeur ou simplement comme stimulant. Oui, on savait rire chez nos ancêtres ! ^^

Une grande chope pour l’humanité !

moyen-age-biere-origineMais si l’on devait parler de la recette la plus proche de notre bière moderne, c’est sans conteste la cervoise des Gaulois (cocorico). Elle a donné son nom au terme espagnol jusqu’à aujourd’hui (cerveza). À l’époque, cette cervoise était un élément essentiel dans l’alimentation des peuples Celtes, moins dangereuse à boire que l’eau de par son procédé de fabrication.
Elle est conçue par les gauloises : de l’orge moulue et de l’eau, ce mélange est ensuite chauffé puis aromatisé.

– Par Toutatis !

Eau, orge et … ?

Les bières furent également développées au sein des monastères, sous le règne de Charlemagne et de ses descendants. Les moines observant le jeûne s’attardèrent sur les moyens d’améliorer cette boisson. Quand certains devinrent des viticulteurs, d’autres moines se transformèrent en brasseurs. Et c’est grâce à la découverte du houblon par une religieuse bénédictine (Hildegaarde de Bingen) que la bière prit un tournant. Elle avait compris que le houblon pouvait permettre de conserver la bière plus longtemps et plus efficacement. La fermentation basse, l’amertume, autant de développements qui apportèrent à la bière ses lettres de noblesse. Ces nouvelles concoctions mirent un moment avant de se répandre dans l’Europe médiévale et d’investir tous les pays avec succès.

Le terme et la recette seront scellés par un edit royal en 1435 et le mot bière ancré dans les mœurs. La recette est par la suite confirmée et doit être réalisée à partir de trois ingrédients essentiels : céréale, eau et houblon.

– La plus grande invention de l’histoire de l’humanité est sans aucun doute la bière. Oh, je vous accorde que la roue est elle aussi une belle invention, mais elle n’accompagne pas aussi bien une pizza.

Dave Barry

De nos jours, la bière est conçue à partir de malt, d’eau, de houblon et de levure. On a du mal à se dire qu’il n’y a rien d’autre, tant le nombre de bières différentes est grand. Mais chaque brasserie a su innover, ajouter sa patte, développer des techniques différentes, des outils différents, offrant à la bière une mixité sans pareille à travers le monde.

Le pain est l’énergie de la vie, mais la bière est la vie même.

L’histoire de ce breuvage ancien est aussi longue qu’intéressante. Je pourrais aussi vous parler du Reinheitsgebot, ce décret sur la pureté de la bière rédigé au début du XVIème siècle. Ou bien de l’apparition des guildes de brasseurs à travers l’Europe médiévale. Et pourquoi pas du gruit, ce mélange antique, ancêtre du houblon qui était employé dans la préparation des bières avant le XIIème siècle. Il était composé de différentes plantes dont le rhododendron, la myrte essentiellement (mais aussi cannelle, anis, gingembre ou encore épices d’Orient suivant les brasseurs).

Maintenant que vous savez tout (ou presque) sur la bière, il est peut-être temps d’en déguster une, non ? 😉

Recherches associés :

  • Qui a inventé la bière ?
  • Quelle est l’origine de la bière
  • Bière médiévale
  • Comment est née la bière ?
  • La bière au moyen-âge

(9 lectures)


Trinquez, partagez !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •